Introduction à l’économie contributive – Vidéo de Simon Lincelles (Ars Industrialis) 3


Le Framablog a pris l’habitude de suivre les travaux de Bernard Stiegler au sein d’Ars Industrialis. Il faut dire que ça n’est pas tous les jours qu’un philosophe affirme que « le logiciel libre peut redonner sens à nos vies » !

Nous vous proposons ci-dessous le réplication d’une vidéo de Simon Lincelles intitulée « Introduction à l’économie contributive » et co-écrit par Bernard Stiegler.

Malgré quelques inexactitudes, nous partageons l’hypothèse que le logiciel libre (et Wikipédia) représentent un espoir et un modèle pour l’avenir de notre économie.

Remarque : cette vidéo (lien direct Vimeo) est le troisième épisode d’une série initiée ici.

Article proposé par framablog sous licence Creative Commons By-Sa

Soutenir Framasoft

3 thoughts on “Introduction à l’économie contributive – Vidéo de Simon Lincelles (Ars Industrialis)

  1. Reply livraison fleur Avr 22, 2013 6:45

    Totalement d'accord avec cet article. Il est vrai que wikipédia et les autres logiciels libres représentent une véritable avancée informatique (je pense même que l'on peut appeler cela une évolution en terme d'humanité, dans le sens ou un site internet tel que wikipédia pourrait être monétisé depuis très longtemps).

    Sauvons le web libre!

  2. Reply chapeau homme Mai 7, 2013 3:35

    Selon moi l'économie contributive est le futur du monde, avec le web qui devient de plus en plus libre grâce aux concepts participatif, aux licences libre de droit tel que les Creaive Commons etc…
    Cette vidéo est très enrichissante tout comme les 2 première d’ailleurs je conseille VIVEMENT aux lecteurs de ce commentaire de prendre 1h et de regarder l’épisode I , II et III de ces vidéos.

    Merci A+

  3. Reply cours adnan Déc 4, 2016 8:56

    L’économie sociale et solidaire (ESS) et l'économie contributive rassemble les structures et entreprises qui concilient utilité sociale, activité économique et/ou gouvernance démocratique. Donnant la primauté aux personnes sur la recherche de profits, elles sont organisées autour :
    – d’une solidarité collective ;
    – d’un partage démocratique du pouvoir dans l’entreprise ;
    – et réinvestissent leur résultat dans leurs projets et au service des personnes.
    SCOP, coopératives, mutuelles, associations, fondations et entreprises sociales ouvrent pour remettre l’humain au cœur de l’économie.
    My recent post Bases de la comptabilité generale

Leave a Reply