Dico Micro

Un rapport du sénat critique la gestion par l’EPRUS des stocks stratégiques de produits de santé

Un rapport du sénat critique la gestion par l’EPRUS des stocks stratégiques de produits de santé > Les Echos IMG588Le sénateur centriste Jean-Jacques Jégou avait souhaité mener une mission de contrôle sur la gestion des stocks de produits de santé constitués en cas d’attaques terroristes ou de pandémies de l’EPRUS, l’organisme chargé de centraliser l’ensemble de ces produits. Dans un rapport, initié alors que la pandémie n’était pas encore déclarée, ll s’inquiète de la bonne gestion des stocks d’antiviraux, de masques et de vaccins amassés depuis 2005 par la France pour se préparer contre une pandémie grippale. Il évoque notamment une dispersion et une hétérogénéité des sites de stockage, des faiblesses de l’outil informatique, des incertitudes soulevées par l’arrivée à péremption d’une partie du stock.
« Alors que le pic pandémique est prévu pour cet automne, les masques de protection ne seront livrés qu’à hauteur de 25 millions par mois entre juin 2009 et septembre 2010 », s’inquiète-t-il. Le sénateur s’étonne également que des stocks « constitués par les différents ministères et les collectivités territoriales » échappent au contrôle de l’Eprus. Le partage des rôles entre l’établissement public, les agences sanitaires et les différents ministères n’est « pas encore complètement stabilisé », ce qui « pourrait poser des difficultés de coordination en cas d’urgence sanitaire ».

[Lire la suite] [Lire le rapport sur la gestion par l’EPRUS des stocks de produits de santé constitués en cas d’attaque terroriste ou de pandémie]