Internet : des noms de domaine à l’infini et dans toutes les langues

1 Commentaire

Créer les extensions Internet à l’infini , et dans toutes les langues c’est pour bientôt vient de révéler le président de l’ICANN. Dans une entrevue accordée au quotidien Les Echos, Paul Twomey, président de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, a déclaré que cette révolution dans la gestion des noms de domaine pourrait survenir dès 2009.

« Nous allons libéraliser les extensions génériques sur Internet. Outre les .com, .net ou .org, dès le premier trimestre de 2009, les 1,3 milliard d’internautes pourront acquérir des adresses génériques, en déposant des mots courants comme .amour, .haine ou .ville ou encore des noms propres », déclare le président de l’ICANN.

4 critères devront toutefois être respectés : les extensions choisies ne devront pas violer les marques de commerce, ne pas ressembler à celles qui existent déjà, ne pas usurper l’identité d’une communauté ou nuire à l’ordre public.

Il est également envisagé de permettre la création d’extensions dans des caractères non latins, par exemple en japonais, en cyrillique ou en arabe.

La perspective de tels bouleversements suscite d’ores et déjà critiques et inquiétudes. « L’Icann travaille depuis plusieurs mois à la création de nouvelles extensions. On peut se demander pourquoi créer de nouveaux noms de domaine alors que la demande n’est pas forcément là. En revanche, l’organisme va pouvoir en retirer beaucoup d’argent », observe ainsi Loic Damilaville, adjoint au directeur général de l’Afnic, l’organisme national responsable du .fr.

Un nombre infini d’extensions ?

Un nombre infini de nouveaux noms pourrait donc voir le jour, ce qui représenterait le jack pot pour l’Icann : 95 % du chiffre d’affaires de cet organisme provient de la vente des noms de domaine (49,4 millions de dollars (31,6 millions d’euros) au cours de son année fiscale qui s’achèvera au 30 juin 2008.

Le Hic le prix !

extension.tropchere

Toutefois le tarif est salé. : « il faudra montrer patte blanche en termes de compétences techniques et de solidité financière », prévient Loïc Damilaville, directeur général adjoint de l’Afnic . Les frais de dossier, rappelle-t-il, s’élèvent à « plusieurs dizaines de milliers de dollars« , ce qui n’est pas à la portée de tous les particuliers…

Alors un nombre infini d’extension pour qui ? Certainement pour les entreprises et organismes souhaitant enregistrer les extensions de leur marque ( . Google par exemple) mais on est loin de la libéralisation des extensions génériques pour tous.

Ce frein financier n’est il pas la fin des rêves des particuliers ou de petites entreprises qui rêvaient d’une extension sympathique à leur nom ?

Compte tenu du prix , je n’ai plus d’imagination ! à part extension.tropchere , et vous ?

Edité le 24.06.2008 : Le prix de l’extension 100 000 $ vient d’être confirmé par Paul Twomey, président de l’Icann sur mailclub.info

Une réponse à “Internet : des noms de domaine à l’infini et dans toutes les langues”

  1. DvinsBlog » Blog Archive » Noms de domaine : début du chaos ?

    […] photo : Rosewithan Sources d’inspiration et d’information : Presse-Citron, Dico-Micro, […]

    Répondre

Laisser une réponse