Dico Micro

Framateam : libérez vos équipes des groupes Facebook (et de Slack)

Voilà un service de discussion qui se destinait, au départ, aux « dév », aux gens qui codent. Mais quand nous avons vu ses incroyables possibilités, on s’est dit que ce serait  dommage que la famille Dupuis-Morizeau passe à côté… Prêts à chatter comme vous ne l’avez jamais fait ?

Pour vous expliquer notre nouveau service Framateam, on s’est dit qu’une histoire et des images seraient bien plus efficaces qu’une longue liste à puces. Mais adressons-nous d’abord un court instant aux spécialistes de la programmation, aux plus barbu-e-s d’entre nous.

Pour les geek-ette-s qui veulent aller à l’essentiel

Connaissez-vous Slack ? C’est encore un service propriétaire qui, à l’instar de Github, prend de plus en plus de place dans le paysage des développeurs. Mattermost en est une alternative libre et — bonus — qui est livrée avec Gitlab depuis quelques versions. Voici ses fonctionnalités :

  • service de discussion en temps réel basé sur le logiciel libre Mattermost
  • fonctionnement optimal sur les mobiles (il existe des applications Android/iPhone/WindowsPhone, mais Mattermost fonctionne très bien sans)
  • création d’équipes, qui contiendront des « canaux »
  • création de canaux soit publics (tous les membres de l’équipe) soit privés (le créateur du canal invite les membres de son choix)
  • possibilité de partager l’administration d’une équipe ou d’un canal
  • conservation de l’historique des canaux
  • mise en forme du texte à l’aide de la syntaxe Markdown
  • possibilité de chercher dans des discussions
  • possibilité de notifier les membres par email (notifier l’utilisateur « Camille » par @camille ; notifier tous les membres du canal en utilisant @channel)
  • possibilité d’ajouter des fichiers (images ou autres)
  • utilisateurs avancés : liaison possible avec framagit.org (notification à l’ouverture d’une issue, d’un commentaire, etc.)
  • utilisateurs avancés : importations depuis Slack
À lire aussi   J’aime le logiciel libre

Notre Mattermost est accessible sur https://framateam.org.

Voilà. Bisous.

Pour les autres, laissez-nous vous raconter une histoire…

L’asso LICORNES veut quitter son groupe Facebook

Vous ne connaissez pas la Ligue des Infatigables Comparses Optimistes Reniant le Nihilisme et Éclatants de Sollicitude… ? Si, en réalité, cette association n’existe pas… elle devrait !

Sandrine, la présidente, en a marre d’utiliser Facebook pour discuter avec les membres, sans compter le Skype ouvert en permanence à côté pour chatter en privé avec le Conseil d’Administration ou le bureau de l’asso.

D’ailleurs, pendant que Gérard s’amuse à inviter les autres membres du groupe sur Framateam (en leur envoyant un simple lien d’invitation à l’équipe !), elle décide de préparer le message pour organiser la surprise-party de l’anniversaire de son comparse :

 

Créer sa team

Elle décide donc de se créer un compte Framateam. Ça, c’est facile : le truc classique, en trois étapes :

  1. Créer sa team (chouette : c’est elle qui décide si la team entre dans l’annuaire public ou non !)
  2. Se créer un compte (elle, elle utilise son compte Gitlab chez Framagit, parce que c’est une pro du Perl)
  3. Inviter les membres de l’asso avec leur email (elle teste avec l’email de Gérard, elle invitera les autres quand ce sera prêt)

Très vite, elle se rend compte que Framateam marche sous forme de canaux de discussion : il y a déjà le Centre Ville, pour la vie de l’asso, et le Hors Sujet, pour les galéjades. Ça tombe bien, chez les LICORNES, ça galèje souvent.

Elle décide de créer en plus un canal pour son équipe de graphistes tout terrain, qui font des affiches à paillettes et des sites web mirifiques.

À lire aussi   Julie et le droit de copie

framateam nouveau canal zoom

Premiers échanges

Et voilà que pendant qu’elle mitonnait ses canaux de discussion dans son coin, Gérard est déjà arrivé sur leur Framateam et y poste le lien vers une image de licorne musclée qu’il a trouvée… Magie de Mattermost : l’image s’affiche automatiquement !

Sandrine répond — forcément — avec un chaton-licorne (mieux connu sous le nom de « Dieu des Zinternetz »).

Framateam images

Création de canaux

Framateam canaux
Faut dire que pendant ce temps, Sandrine a eu le temps de créer plusieurs canaux de conversations.

  • Des publics (ouverts à tout membre de la team) :
    • Le Centre Ville et le Hors Sujet, qu’elle a décidé de garder
    • Le canal pour les Graphistes tout terrain est prêt.
    • Il en fallait un pour les Événements de l’asso (les soirées Paillettes et autres rencontres Arc-En-Ciel : c’est de l’orga !)
    • Pour la Trésorerie (laissons-les parler sous de leur côté, se dit-elle…)

 

  • Mais aussi des groupes privés (où il faut sélectionner les membres de la team qui y participeront) :
    • Un pour le Conseil d’Administration
    • Un pour le Bureau
    • Un pour préparer l’anniversaire de Gérard dans son dos ?

Mise en forme des messages

D’ailleurs, pendant que Gérard s’amuse à inviter les autres membres du groupe sur Framateam (en leur envoyant un simple lien d’invitation à l’équipe !), elle décide de préparer le message pour organiser la surprise-party de l’anniversaire de son comparse :

Framateam canal secret

Alors comment a-t-elle fait pour mettre en page un aussi joli message ? Sandrine avait tout simplement cliqué sur « aide » en bas à droite et a lu, dans la documentation (traduite avec brio par le groupe Framalang), qu’il suffisait d’écrire son message en Markdown (LA syntaxe facile à retenir et utiliser). D’ailleurs elle a fait une coquille sur son message, elle clique donc sur le [...] à droite de son message pour le modifier :

À lire aussi   Ouvert et fermé, par Evgeny Morozov

Framateam markdown zoom

Fil de discussion et recherche

De retour sur la discussion principale, Sandrine se rend compte que sa question à Gérard (« Mais où sont passés nos flyers ? ») s’est un petit peu perdue dans les échanges.

Néanmoins Gégé a eu la bonne idée de répondre directement à sa demande en utilisant la flèche à droite de son message.

Framateam conversation 2

Car oui : le logiciel Mattermost qui fait tourner Framateam permet de conserver tous les messages et de faire des recherches dans les discussions.

Quelques jours plus tard, Sandrine fait une simple recherche du mot « flyer », ce qui lui permet de retrouver son message ainsi la réponse de Gérard. Elle le relance donc :

Framateam conversation

Notifications

Sandrine connaît son Gégé-accros-aux-emails : elle a donc mis une arobase devant son pseudo :

Framateam conversation zoom 2Gérard n’était pas devant son écran, il a reçu un joli email de Framateam pour lui signaler qu’il a été mentionné dans une conversation.

Framateam email notification

La morale de cette histoire… ?

C’est que les flyers étaient bien dans le coffre de la voiture de Gérard.

C’est surtout que les LICORNES se sont un peu plus libérées de Facebook, et peuvent désormais organiser leurs distributions de paillettes sans craindre de nourrir de leurs data l’ogre bleu de Zuckerberg.

Et même si vous croyez que les LICORNES n’existent pas (à vous de les créer comme on l’a fait pour le Framablog ^^), Framateam existe bel et bien.

À vous d’y créer votre (ou vos) équipe(s) sur Framateam.org !

Article proposé par framablog sous licence Creative Commons By-Sa

Soutenir Framasoft