Dégroupage total

 

Dégroupage total

L’utilisateur n’est plus client et ne paie plus l’abonnement de l’opérateur historique. Sa ligne est directement reliée aux équipements (DSLAM) de l’opérateur tiers qui rémunère l’opérateur historique pour l’entretien de la ligne (9,50€ HT en 2006 en France).

La plupart des opérateurs tiers n’exploitent alors que les hautes fréquences en protocole IP. Leur offre de téléphonie se base alors sur la technologie VoIP pour permettre à l’utilisateur de continuer d’utiliser son téléphone et, dans certains cas, d’autres appareils « bas débit » (fax, Minitel). Le téléphone classique qui utilise les basses fréquences, nommé POTS n’est généralement plus utilisé.

L’utilisateur peut conserver son numéro de téléphone s’il le souhaite grâce à la portabilité du numéro, lorsque la législation locale la met en place.

À lire aussi   Logiciel malveillant

Dico Micro Actualité de la micro

A propos de Dico Micro

Dico Micro partage avec vous l’actualité High-Tech : Informatique, téléphonie et réseaux sociaux.

 

 


«
»

 

 

 

Nos derniers articles